Les cosmétiques qui vous veulent du bien (2)

Comme promis, voilà la suite de mes petites recherches concernant les cosmétiques qui ne seraient nocives ni pour vous, ni pour le monde qui vous entoure. Pour celles qui auraient manqué le coche, le début est ici. Ce post risque d'être légèrement moins amusant, si l'on compte tous les termes scientifiques qui sont collés sur les étiquettes de nos produits de beauté, mais je vais tâcher de faire au mieux pour les expliquer simplement

Le but ici n'étant pas réellement de pointer du doigt les produits nocifs, mais de parler aussi de ceux qui font du bien. L'idée, c'est simplement de parvenir à savoir ce qu'on achète. Vous n'allez pas subitement mourir si vous utilisez les "mauvais" produits. De nos jours, il suffit de le vouloir pour trouver que tous les ingrédients au monde sont potentiellement cancérigènes, autrement dit, la suite de cet article est à relativiser

Ce n'est plus un secret pour personne : les étiquettes des cosmétiques, comme celles des produits alimentaires sont volontairement rédigées dans une langue inconnue pour qu'il ne vous prenne pas la folle envie d'essayer d'y comprendre quelque chose. Je vous propose un petit guide rapide et très loin d'être exhaustif pour tenter d'y parvenir. 

Les PEG tu fuiras !
Les PEG, ou de façon plus barbare les polyéthylène glycols, sont des composés à base de pétrole.  Concrètement, ils contiennent très souvent du dioxane, reconnu comme un potentiel agent cancérogène. De plus, sa dégradation dans l'environnement est plutôt mauvaise. Sinon, ils sont aussi utiliser pour fabriquer des gaz de combat. Ca vous parle un peu plus ? 
Comment les reconnaître ? Ici, pas vraiment de moyen mnémotechnique. Repérez les polyéthylène glycols, polypropylène glycols, les mots contenant PEG, PPG ou terminant par -eth

L'incertitude des parabens
Ils sont utilisés comme conservateurs dans les cosmétiques. On les dénigre bien souvent, mais sachez que personne n'est encore réellement parvenu à prouver leur nocivité. On les soupçonne, tout de même, d'être hautement cancérogènes. Sachez tout de même que la fabrication des produits sans paraben n'est pas encore tout à fait au point et qu'utiliser leurs remplaçants n'est pas forcément meilleur pour vous. 
Comment les reconnaître ? On cherche les mots contenant -zoate ou bien, plus simplement -paraben

Les silicones, mauvais ou pas ?
On nous l'a suffisamment répété, les silicones sont nocifs. Ils sont polluants, bouchent les pores de la peau, etc... En soi, il faut tout de même savoir qu'ils ne représentent pas un réel danger pour la peau. Vous n'allez pas soudainement attraper des maladies mortelles si vous en consommez. Cependant, ils ont un effet occlusif. C'est-à-dire qu'ils étouffent la peau et le cuir chevelu. Autrement dit, malgré toute la pseudo souplesse qu'ils nous apportent, mieux vaudrait les éviter autant que possible. D'autant qu'ils sont très polluants. 
Comment les reconnaître ? Parce qu'évidemment, vous ne trouverez jamais écrit "silicone" dans aucune compo au monde. Globalement, ils possèdent des noms finissant en -cone ou en -xane

Paraffines 
Elle est utilisée pour booster l'efficacité des produits. Une fois de plus, on a là un produit obtenu lors du raffinage du pétrole. Peu ragoûtant, quoi. En soi, elles ne sont pourtant pas considérées comme cancérigènes... Non, en réalité, tu dois les éviter si tu as une peau à tendance acnéique. Encore une fois, ces petites choses bouchent les pores de la peau mais sont en plus comédogènes (elles provoquent des boutons). 
Comment les reconnaître ? Pour une fois, on est chanceuses. C'est souvent écrit clairement. 

Les mots latins
Pour les cosmétiques, il est bon de savoir que les appellations latines sont employées pour les ingrédients d'origine naturelle. En somme, un mot latin dans la compo, c'est bon signe !

A savoir
La petite anecdote utile : les étiquettes sont écrites dans l'ordre décroissant. Autrement dit, le produit qui apparaît en premier et celui qui est présent en plus grande quantité. 
L'INCI répertorie les ingrédients contenus dans les produits cosmétiques. En somme, si vous avez un doute, le mieux est encore de vérifier. Le site mentionne les éventuels mauvais effets. 

Enfin, rappelez-vous que les ingrédient qui sont tant montrés du doigt sont parfois présents en toute petite quantité dans vos produits. Aussi, l'appellation "bio" n'est pas toujours synonyme d'inoffensif. Alors tentez de déchiffrer les étiquettes, mais sans prendre peur pour autant. 

1 commentaire

  1. je suis en train de lire un bouquin sur ça justement, ça fait encore plus réfléchir sur nos comportements...

    RépondreSupprimer